Pour mes ami.es francais.es et francophones : Si vous pensez que la poésie narrative est ennuyeuse et vieux jeu, ce long poème de Matthew Bialer va complètement vous faire changer d'avis. C'est l'histoire d'un homme qui entendait les voix des morts sur les ondes d'une radio et c'est basé sur une histoire vraie. La traduction de Jean-Yves Cotté est excellente, et je vous garantis que vous allez être séduits par ce chef-d'oeuvre du bizarre.

Seb Doubinsky

À paraître en 2022 aux Éditions Abstractions

Frequencies.jpg

Il entend
Bruissements de voix
Une voix
Un son
Un murmure
Friedrich Jürgenson
Grand, émacié
Chevelure argentée
Né à Odessa
1903
Vit en Suède désormais
Peintre
Archéologue
Ancien chanteur d’opéra
Traces
Bruissements de voix
Sur son magnétophone

Achète un magnétophone

Pour enregistrer son chant

 

Commence à percevoir

D’étranges phénomènes

 

Inexplicables surimpressions

Et fondus sur la bande

 

Visions abstraites

Messages télépathiques

Installe magnétophone

Et microphone

 

Devant fenêtre ouverte

 

Voit un pinson

Sur une branche tout près

 

Allume appareil

 

Le vérifie

Au bout de cinq minutes

 

Sent que

Quelque chose va se passer

 

Ce qu’il entend

Est très étrange

 

Vrombissement ou sifflement

Bruits parasites

 

Comme de l’eau qui coule

Sifflement

 

Entend l’oiseau

Mais l’entend mal

 

La bande est-elle défectueuse ?

The Valley of the Eight.jpg
Breathing Darkness.jpg
Ghost Holes.jpg